SIL - Paysage-

REPERES 

- 97 communes et 5 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale.
- Près de 200 000 habitants.
- Une population multipliée par 8 en période estivale.
- +20 % de population entre 2008 et 2023.

En savoir plus

  Fotolia 16219171 L

  Fotolia 51764167 L

 

Le Syndicat Intercommunautaire du Littoral

 

UNE MISSION : TRAITER ET VALORISER LES DECHETS MENAGERS D’UN VASTE TERRITOIRE


Le Syndicat Intercommunautaire du Littoral (SIL) traite et valorise les déchets ménagers résiduels de près de 200 000 habitants, soit près du 1/3 de la population de Charente-Maritime. Crée en 2005, il est établi sur la façade atlantique de la Saintonge, et englobe les estuaires de la Gironde et de la Charente. Il gère aujourd’hui plusieurs installations qui lui permettent de traiter 65 % des déchets ménagers de son territoire :
• Une usine d’incinération avec valorisation d’énergie, située à Echillais.
• Une usine d’incinération située à Saint-Pierre d’Oléron.
• Un centre de transfert de déchets, situé à Médis.
• Une unité de compostage de déchets verts, située à Echillais.
• Une installation de broyage et de transfert de déchets verts, située à Grézac.

 

Le reste des déchets ménagers résiduels (45 %) est envoyé en installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND), dans le sud du département, soit à l’extérieur du territoire du SIL.

 

Les 5 EPCI membres du SIL :
Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique (CARA)
Communauté d’Agglomération Rochefort Océan
Communauté de Communes de l’Ile d’Oléron
Communauté de Communes du bassin de Marennes
Communauté de Communes de Gémozac et de la Saintonge viticole

 

 

UN ENJEU : ASSURER UNE GESTION AUTONOME, RESPONSABLE ET PERENNE


La Charente Maritime est le département le plus dense et le plus attractif de la région. Le territoire du SIL va donc connaitre une croissance démographique soutenue dans les années à venir. En parallèle, les obligations réglementaires, les possibilités technologiques et les coûts de la gestion des déchets évoluent. Or aujourd’hui, les installations du SIL ne sont pas adaptées pour traiter au mieux ces déchets à venir.

 

Le SIL a donc recherché dès 2007 une solution unique pour traiter et valoriser les déchets ménagers dans un souci de performance technique, environnementale et économique. Après une phase d’études et de réflexions approfondies, les élus ont opté pour le remplacement des usines d’incinération d’Echillais et de St-Pierre d’Oléron par un nouveau centre multifilières, sur le site d’Echillais.

 

ZOOM : tous acteurs de la gestion des déchets

- Les habitants trient selon les consignes en vigueur dans leur collectivité et peuvent aussi réduire leurs déchets à la source (ex : compostage individuel, choix de produits non jetables, réparation et réutilisation…). 
- Les intercommunalités (EPCI) membres du SIL sont en charge des programmes locaux de prévention, des différentes collectes (déchets ménagers, tri sélectif), des déchèteries et du transport des déchets collectés, le tout financé par la TEOM ou la REOM.
- Le SIL traite et valorise les déchets ménagers résiduels. 
- Le Conseil Général de Charente-Maritime planifie et organise la gestion des déchets sur son territoire, via le Plan départemental, appelé PPGDND . 
- L’Etat fixe le cadre réglementaire de la gestion des déchets : hiérarchie des modes de traitement, procédure de création des installations, mesures de suivi et de contrôle de l’exploitation.

Le nouveau centre multi-filières est un outil de la gestion globale des déchets du territoire, qui inclut la prévention, les collectes sélectives et la valorisation.